Opération renouée du Japon dans le bois de la Citadelle

Depuis une petite semaine, vous avez peut-être croisé au cœur du bois de la Citadelle quelques chevreuils tricolores ou blancs à longs poils. Vous n’avez pas eu la berlue. Enfin presque.

Il y a bien au milieu de quelques ganivelles, et à certains moments de la semaine, quelques unes ou l’intégralité de nos chèvres en train de s’atteler à consommer tiges de renouée du Japon ou autres ronces.

Le renouée du Japon est une plante invasive qui prend le pas sur toute la végétation partout où elle s’installe. En lien ici, une fiche réalisée par Nord nature sur la renouée.

Nos chèvres des fossés et mohairs ont fait leurs premières sorties d’acclimatation sur 2 zones où la renouée prolifère. Et cela se passe très bien. Même nos « gros moutons », dixit les enfants concernant les mohairs, raffolent des tiges de renouée.

Vous croiserez ainsi à l’occasion Noisette et ses comparses au détour d’une ganivelle. Surtout, si vous les voyez, ne leur donnez pas à manger. Leur appétit doit être tout entier dirigé sur les végétaux de leur espace et certains aliments pourraient les rendre gravement malades, comme le pain. Le blé est très mal digéré par les chèvres.

Alors à bientôt dans le bois !

PS. en bonus, la vidéo réalisée par la CUA sur l’action menée dans le bois de la Citadelle.

Le printemps est de retour

Dans 2 jours ce sera officiellement le printemps.

À la miellerie, la famille caprine s’est considérablement agrandie avec la naissance de 4 chevreaux des fossés qui ont maintenant un mois et qui sont en pleine forme. 3 petites femelles et un mâle.

DSC_0135.JPG

Cajou et Pistache, jeunes chevrettes des fossés, dont les noms ont été choisis et décidés sur les réseaux sociaux par les amis de Cit’abeille

Elle accueille également 5 chevreaux mohairs d’un an.

DSC_0093

Les 5 chevreaux mohairs

Il a donc fallu à la miellerie et sur le verger consolider, agrandir et réaliser de nouveaux abris et espaces de pâturage.

La semaine a également vu avec le fleurissement des prunelliers le vrai redémarrage des colonies d’abeilles et les premières rentrées importantes et visibles de pollen. Les bourgeons des pommiers et poiriers s’ouvrent, les framboisiers montrent leurs premières feuilles et la végétation repart.

L’occasion de s’activer et de finir certains paillages, notamment ceux des framboisiers et myrtilliers  sur le verger ou de planter quelques aromates.

Par ailleurs, nous avons un problème de portable depuis maintenant un mois. Pour nous contacter, utilisez notre mail ou les formulaires du site !

 

Les rendez-vous de la rentrée 

Salut à tou-te-s,

tout d’abord la bonne année. 

Pour la lancer de la meilleure manière que ce soit, on vous propose 3 rendez-vous auxquels vous êtes chaleureusement convié-e-s :

Tout d’abord le 21 janvier à 14:00 à la miellerie, nous vous proposons une micro-formation dont le sujet est le suivant : « Comprendre la disparition des abeilles : agir à son échelle ». Elle est proposée au prix de 15 euros et nous avons décidé qu’elle serait gratuite pour tous les parrains et marraines du verger qui souhaiteraient y participer. (inscrivez-vous vite-sur fb ou en commentaire de cet article- le nombre de places est limité)

Deuxième date, le 28 janvier toujours à 14.00, nous organisons une petite cérémonie de parrainage des arbres, pour les contributeurs du projet. Avec le choix et l’inscription du nom de l’arbre choisi, et sa taille d’hiver, dirigée, bien évidemment. Ce sera également pour tout le monde l’occasion de faire une visite du verger et également d’accueillir les 2 brebis Jacob qui vont prendre place au verger. (sur une partie où ne sont plantés que des arbres hautes tiges) 

Nous prendrons également un petit verre-goûter sur place (en espérant qu’il ne fasse pas trop froid). Dites-nous, afin que l’on organise au mieux le travail et la collation si vous souhaitez/pouvez venir !

Enfin, dans un tout autre registre, on vous propose dans le cadre de l’ouverture culturelle de la miellerie un concert de « Trompe la mort« , groupe de reprise de Brassens, que vous avez peut-être pu entendre au village du festival de Cinéma d’Arras cette année. Le concert aura lieu le 18 février à 18.00. Là aussi, il faut s’inscrire, puisque la miellerie a une jauge limitée. Nous proposons pour les artistes une recette au chapeau à la fin du concert.

3 rendez-vous, 3 formats différents. 

Balade avec les chèvres – dimanche 11 décembre 

img_2089

La dernière balade

Nous vous proposons ce dimanche à 10.30 une balade avec les chèvres dans le bois de la Citadelle.

L’occasion pour les chèvres d’une promenade dînatoire (il reste beaucoup de ronces, de lierre, et quelques herbes éparses) et pour les autres de profiter en famille ou pas, d’une balade reposante en compagnie de 6 caprins.

L’inscription est obligatoire, histoire de ne pas être trop nombreux, et nous vous proposons pour cette sortie une participation libre.

Pour réserver, faites-le en commentaire de cet article ou directement sur l’événement Facebook.

Brochures Cit’abeille

Certains amis, certaines structures nous en ont fait la demande. Dans votre boutique, café, dans votre école ou centre social, dans votre entreprise, vous souhaitez faire connaître les activités de Cit’abeille. On vous en remercie.

Nous pouvons pour cela vous transmettre, envoyer nos brochures Cit’abeille. Pour cela n’hésitez pas à nous contacter !

Représentation du « Rêve de la haute mer »

Nous étions une petite vingtaine ce samedi à la miellerie pour assister à la représentation du « Rêve de la haute mer ». Un marin échoué sur son tonneau en plein océan se remémore, difficilement, entre solitude et nostalgie, entre poussée délirante et lucide.

Portée par l’excellente performance d’Anthony Coudeville et les choix audacieux et fins de mise en scène de Charly Mullot, cette pièce intimiste fait mouche. D’autant plus que la miellerie et sa voûte en demi-tonneau, avec une acoustique particulièrement agréable, se prêtait particulièrement à cette pièce.

Le confort était de mise dans la salle  et chacun a pu prendre place sur des sièges de prestige : bottes de foin, ruches à toit plat, siège de pêcheur, canapé et même quelques chaises.
On remercie chaleureusement le collectif Cris de l’aube qui a inauguré cette première. D’autres viendront.

Les fruitiers rustiques et régionaux du verger #1 Reinette Hernaut

Nouvelle rubrique avec la présentation des arbres plantés sur le verger. On s’appuie sur les fiches de Plantons le décor.


REINETTE HERNAUT

Pommier
Variété fruitière

Utilisation: À couteau, à cuire, jus

Qualite gustative: 

Chair très croquante, assez ferme, juteuse, acidulée et sucrée, très rafraîchissante. Pomme de table dont la qualité varie.

Jugement global: 

Variété ayant une bonne productivité, rapide à se mettre à fruit. Fruits de calibre moyen à gros et de forme aplatie. Le chancre est à surveiller sur sols lourds et humides.

Terroir traditionnel de culture: 

Originaire des Flandres belges, issue d’un semis de hasard trouvé vers 1925 à Anderlecht aux abords d’un dépotoir, par Maurice Limbourg, agriculteur. Mis en évidence par Jean Hernaut, semeur et jardinier au château de Witthouk, elle a été baptisée et mise dans le commerce vers 1930 par Frans Adams, pépiniériste à Ruisbroek dans le Payottenland.

L’abeille et le philosophe

l_abeille_et_le_philosopheUn petit focus cette semaine sur un ouvrage référence paru il y a un petit peu plus d’un an.

« L’abeille et le philosophe » rédigé à 4 mains par les frères Tavoillot qui explore la ruche, sa symbolique et l’appropriation par les hommes de son organisation.

Un livre remarquable, essentiel, pour tous les amoureux de la nature, tous ceux qui ont envie d’explorer la fascination qu’exerce depuis des millénaires l’abeille sur l’homme.

Tour à tour symbolisant la monarchie, l’anarchisme, le communisme, le capitalisme, l’abeille est aujourd’hui le totem de la menace que fait planer l’homme sur la planète et ses espèces, « puisqu’elle disparait ».

https://www.franceculture.fr/player/export-reecouter?content=77d13a63-56f2-11e5-81cf-005056a87c89

Je vous joins le podcast de l’émission « Un autre jour est possible« en 5 parties, autour de cet ouvrage.

Et, on vous l’annonce, nous allons organiser à la miellerie une conférence autour de cet ouvrage, en la présence de Pierre-Henri Tavoillot, philosophe.