Opération renouée du Japon dans le bois de la Citadelle

Depuis une petite semaine, vous avez peut-être croisé au cœur du bois de la Citadelle quelques chevreuils tricolores ou blancs à longs poils. Vous n’avez pas eu la berlue. Enfin presque.

Il y a bien au milieu de quelques ganivelles, et à certains moments de la semaine, quelques unes ou l’intégralité de nos chèvres en train de s’atteler à consommer tiges de renouée du Japon ou autres ronces.

Le renouée du Japon est une plante invasive qui prend le pas sur toute la végétation partout où elle s’installe. En lien ici, une fiche réalisée par Nord nature sur la renouée.

Nos chèvres des fossés et mohairs ont fait leurs premières sorties d’acclimatation sur 2 zones où la renouée prolifère. Et cela se passe très bien. Même nos « gros moutons », dixit les enfants concernant les mohairs, raffolent des tiges de renouée.

Vous croiserez ainsi à l’occasion Noisette et ses comparses au détour d’une ganivelle. Surtout, si vous les voyez, ne leur donnez pas à manger. Leur appétit doit être tout entier dirigé sur les végétaux de leur espace et certains aliments pourraient les rendre gravement malades, comme le pain. Le blé est très mal digéré par les chèvres.

Alors à bientôt dans le bois !

PS. en bonus, la vidéo réalisée par la CUA sur l’action menée dans le bois de la Citadelle.

Brochures Cit’abeille

Certains amis, certaines structures nous en ont fait la demande. Dans votre boutique, café, dans votre école ou centre social, dans votre entreprise, vous souhaitez faire connaître les activités de Cit’abeille. On vous en remercie.

Nous pouvons pour cela vous transmettre, envoyer nos brochures Cit’abeille. Pour cela n’hésitez pas à nous contacter !

Représentation du « Rêve de la haute mer »

Nous étions une petite vingtaine ce samedi à la miellerie pour assister à la représentation du « Rêve de la haute mer ». Un marin échoué sur son tonneau en plein océan se remémore, difficilement, entre solitude et nostalgie, entre poussée délirante et lucide.

Portée par l’excellente performance d’Anthony Coudeville et les choix audacieux et fins de mise en scène de Charly Mullot, cette pièce intimiste fait mouche. D’autant plus que la miellerie et sa voûte en demi-tonneau, avec une acoustique particulièrement agréable, se prêtait particulièrement à cette pièce.

Le confort était de mise dans la salle  et chacun a pu prendre place sur des sièges de prestige : bottes de foin, ruches à toit plat, siège de pêcheur, canapé et même quelques chaises.
On remercie chaleureusement le collectif Cris de l’aube qui a inauguré cette première. D’autres viendront.

L’abeille et le philosophe

l_abeille_et_le_philosopheUn petit focus cette semaine sur un ouvrage référence paru il y a un petit peu plus d’un an.

« L’abeille et le philosophe » rédigé à 4 mains par les frères Tavoillot qui explore la ruche, sa symbolique et l’appropriation par les hommes de son organisation.

Un livre remarquable, essentiel, pour tous les amoureux de la nature, tous ceux qui ont envie d’explorer la fascination qu’exerce depuis des millénaires l’abeille sur l’homme.

Tour à tour symbolisant la monarchie, l’anarchisme, le communisme, le capitalisme, l’abeille est aujourd’hui le totem de la menace que fait planer l’homme sur la planète et ses espèces, « puisqu’elle disparait ».

https://www.franceculture.fr/player/export-reecouter?content=77d13a63-56f2-11e5-81cf-005056a87c89

Je vous joins le podcast de l’émission « Un autre jour est possible« en 5 parties, autour de cet ouvrage.

Et, on vous l’annonce, nous allons organiser à la miellerie une conférence autour de cet ouvrage, en la présence de Pierre-Henri Tavoillot, philosophe.

Apache #teammember4

   

   
Là on est face à un vrai client. 

Le genre d’individu qui, pour manger 3 feuilles d’aubépine, prend le risque d’une chute de 5 mètres dans les douves. 

Puisqu’on me pose souvent la question, il s’agit bien d’un bouc castré. Mais nous n’avons pas choisi de le castrer, il l’était lorsque nous l’avons pris. 

Apache a tendance à faire un peu la loi dans le troupeau, n’est pas partageur, et joue un peu souvent des cornes.

Caractéristiques : excellent nageur, bagarreur mais pas rassuré quand il est sans ses sœurs, frimeur.

Visite du centre social Arras Sud du vendredi 14 octobre 2016

  
Dans le cadre de la semaine du goût et après une première visite s’étant déroulée en juillet de cette année, Cit´abeille accueillait ce vendredi un groupe du centre social Arras Sud. Au programme, la démarche, la présentation du matériel de récolte du miel, les abeilles et en extra un passage sur le verger, pour évoquer les arbres fruitiers et aller voir les chèvres.